Portail d’auteurs et illustrateurs | La Réunion des Livres

Christian  LAX

Christian LAX Dessinateur Scénariste BD (France)

Né à Lyon le 2 janvier 1949, Christian Lacroix, dit Lax, n’a pas eu à lutter beaucoup pour imposer à ses parents sa vocation de dessinateur. Son père l’incita dès son plus jeune âge à reproduire des images de Tintin et lui dénicha ses premiers petits boulots d’illustrateur : il avait toujours rêvé que son fils réussirait dans la bande dessinée.

Inscrit à l’école des Beaux-Arts de Saint-Étienne (où il valait mieux ne pas évoquer son attrait pour le Neuvième Art), le jeune et bientôt marié Christian ne fait que suivre un penchant familial et personnel : à douze ans, déjà, il inondait le collège de petits récits qu’il écrivait et illustrait lui-même.

C’est pendant les années Beaux-Arts que naît Alain (1971), qui deviendra son scénariste Bertois en 1995 pour l’album Soleil cou coupé dans la collection “Aire Libre”, première collaboration d’un père et d’un fils dans ce cadre !

En 1975, Lax commence à se tailler une réputation d’indépendant dans la publicité et publie sa première BD dans le mensuel L’AUTOMOBILE avant de viser MÉTAL HURLANT, FLUIDE GLACIAL, ÈRE COMPRIMÉE et CIRCUS pour placer divers récits complets. Dans MERCREDI, puis FRIPOUNET, il publie la série animalière Hector le castor sur des scénarios de Michel Aubrun.

En 1982 paraît chez Glénat son premier album, Ennui mortel, toujours sur scénario d’Aubrun. Il aborde la bande dessinée historique avec Patrick Cothias et compose de 1986 à 1989 les quatre volumes de La Marquise des lumières pour Vents d’Ouest. Les œuvres adultes le séduisent, mais il préfèrera longtemps ensuite camper à chaque fois de nouveaux personnages.

Pour lui, chaque histoire doit être un saut dans l’inconnu. Il s’essaie en 1987 à son premier volume en auteur complet : Des maux pour le dire où il met en scène son frère handicapé et grand voyageur.

C’est dans la prestigieuse collection “Aire Libre” qu’il va trouver à partir de 1990 l’asile rêvé pour son besoin de renouvellement constant. Les scénarios de Giroud lui offrent un dépaysement garanti, de l’Indochine des Oubliés d’Annam à la Roumanie de La Fille aux ibis en passant par l’Algérie d’Azrayen. Lui-même compose seul une nostalgique histoire d’amours sahariennes, Sarane.

En 1999, il crée la série Le Choucas, dont il signe scénario et dessin.

Grand amateur de vélo, Christian Lax avait prévu, après l’épopée du Tour de France, de mettre en scène Paris-Roubaix. C’est chose faite avec Pain d’alouette, suite naturelle de L’Aigle. Dans les deux récits, le vélo est compris comme une métaphore : celle de la souffrance et de la dignité des humble

Professeur de bande dessinée à l’École d’Art Graphique Emile-Cohl de Lyon, il vit avec sa famille à la campagne, dans une ancienne ferme qu’il a retapée et qui lui sert de camp de base pour ses randonnées à bicyclette. Car, fou de vélo, Lax s’offre de temps à autre l’ascension d’un des cols mythiques du Tour de France !

manifestations

La Réunion des Livres | Association interprofessionnelle des métiers du livre de La Réunion